Favori 

Comment dessiner le portrait-robot du parfait cofondateur ?

Couvportrait-robot

Vous êtes à 800% dans votre projet entrepreneurial, vous vous êtes sincèrement questionné sur le pour et le contre de la co-fondation, la messe est dite : il vous faut un.e cofondateur.rice ! (si vous n'en êtes pas là et que vous ne savez pas par quel bout prendre ce questionnement, commencez par lire cet article qui va potentiellement vous aider à sortir de l'ornière : "4 questions cruciales pour déterminer si vous avez besoin d'un cofondateur")

Vous êtes certes hyper satisfait d'être parvenu à vous positionner sur une question aussi épineuse mais la suite du parcours vous semble aussi dense, dangereuse et risquée qu'une promenade en forêt de Sherwood. Pas de souci, il va falloir commencer par savoir ce que vous cherchez exactement parce que "je cherche un cofondateur", ça risque de ne pas suffire. Il y a 3 étapes essentielles à suivre pour dessiner un portrait-robot qui va pouvoir vous aiguiller dans votre quête de cofondateur. Nous allons dans cet article, les lister, les détailler et vous armer pour les franchir avec succès.

1.  Imaginez un profil complémentaire


Photo by Lindsay Henwood on Unsplash


Partons d'un constat qu'il est capital que vous partagiez : "Vous n'êtes pas sorti d'un Marvel et vous ne pouvez donc pas être bon dans tous les domaines nécessaires à la réussite d'une aventure entrepreneuriale". La création d'entreprise est une odyssée extrêmement exigeante dans des champs de compétence très différents. Votre cofondateur sera là pour qu'à deux, vous n'ayez plus de trou dans la raquette et que vous puissiez jouer sur toutes les surfaces de l'entrepreneuriat. Pour dessiner le portrait robot de votre cofondateur rêvé, soyez le plus honnête possible envers vous-mêmes et envers les besoins de votre projet. Pour ce faire, listez les trous les plus béants de votre raquette : 

- "J'ai des idées toutes les secondes, je n'arrive pas à prioriser, je veux/peux TOUT faire" se traduira dans notre quête par "j'ai besoin de quelqu'un de méthodique, pragmatique et sensible à la faisabilité"

- "Je n'aime pas trop me vendre, j'ai tendance à m'excuser de prendre du temps à mon interlocuteur quand je lui présente mon projet, je suis capable de parler d'un produit mais seulement à partir du moment où il est déjà éprouvé et vendu plusieurs fois" nous permet d'affiner votre annonce avec "mon cofondateur rêvé est un développeur et/ou commercial et il saura faire miroiter au monde entier ce qu'on se donnera ensuite les moyens de produire une fois qu'on l'aura vendu"

- "Je suis naturellement très tourné vers les partenaires extérieurs et le réseau" nous orientera vers un profil "qui s'épanouira dans le management et les relations humaines au sein de l'équipe"

Soyez dur avec vous-mêmes, ne vous mentez pas et faites la liste exhaustive et honnête des domaines où vous n'êtes pas vraiment une lumière.
Nos imperfections ne sont des faiblesses qu'à partir du moment où on fait comme si elles n'existaient pas. Le meilleur moyen de les assumer et d'y pallier, c'est de trouver un cofondateur qui les compense. On se devra ensuite de ne jamais déprécier et dévaloriser les compétences qui vous manquent, ce ne sont pas des tâches que vous n'avez pas le temps de faire, ce ne sont pas des tâches qui vous "emmerdent", ce sont simplement des tâches que vous :
- n'arrivez pas à faire
- n'êtes pas compétent pour faire
- n'arrivez pas à prendre le temps de faire

Pensez les compétences de vos cofondateurs en ces termes et surtout dites-le lui en en ces termes. Un bon cofondateur est une personne que vous devez naturellement avoir envie de valoriser. Plus vous serez sincère dans ce travail d'introspection, plus vous parviendrez à un portrait robot de votre cofondateur idéal qui répondra réellement à vos besoins et à ceux de votre projet.

Au-delà des compétences, dites-vous que vous cherchez chez votre cofondateur une perspective sur le monde qui enrichira la vôtre et par conséquent le projet. Vous recherchez un cofondateur, pas un clone et encore moins un mouton. Pour avoir une vision plus juste et plus globale du marché, du secteur, des stratégies possibles, etc., il est profitable de voir les choses depuis des angles différents. Ces perspectives différentes seront très riches à partir du moment où elles ne s'opposent pas et où chacun parvient non seulement à comprendre celle de l'autre mais à la trouver aussi pertinente que la sienne.

Fuyez donc les profils qui vous ressemblent en tout point, privilégiez les gens qui diffèrent de vous de par :

  • Leur formation : ingénieur VS école de commerce VS formations manuelles
  • Leurs expériences professionnelles : salarié dans une grosse entreprise VS multi-entrepreneurs VS salarié dans une start-up VS free lance
  • Leur milieu et leurs réseaux : favorisé VS moins favorisé, rural VS urbain
  • Leur caractère : fonceur VS réfléchi, tourné vers l'intérieur VS tourné vers l'extérieur
  • Leur lunette naturelle sur le monde : travail en profondeur et sur les détails VS vision macroscopique et globale à "grands traits"

 2.  Visualisez un caractère compatible au vôtre


Non seulement le cofondateur amène dans sa besace des compétences et des perspectives complémentaires aux vôtres mais il imposera également la discussion et l'échange sur des sujets stratégiques.Vous serez par conséquent forcé à la prise de recul (car oui, on part du postulat que les échanges avec vous-mêmes ne font pas légion). Le fait d'être plusieurs également impliqués supposent forcément des discussions et du partage d'informations, cela nous impose ces temps où on prend ensemble de la hauteur et du recul sur notre projet. C'est lorsqu'on s'élève au-dessus du niveau de la mer des urgences qu'on discerne ce qui est réellement important. Lors de ces discussions, on arrête, l'espace d'un court instant, de traiter l'urgence et on peut faire avancer les sujets importants. En partant de ce constat et pour profiter au maximum de cet intérêt ultra précieux de la co-fondation, vous pouvez donc ajouter 2 traits au profil de votre compagnon de cordée :

  • Il faut que naturellement, vous lui donniez la légitimité de questionner le projet. Il faut que votre lien, votre rapport soit empli de suffisamment d'admiration et de respect pour que vous ayez envie de prendre sincèrement en compte son avis même quand il va à l'encontre du vôtre.
  • Il faut aussi que votre relation et votre manière de discuter de sujets importants soient naturellement constructives et parviennent à des compromis où les deux parties ne se sentent ni lésées ni frustrées.

Pensez également au fait que c'est avec votre cofondateur que vous devrez passer le plus clair de votre temps, probablement plus qu'avec votre partenaire de vie.Aidez-vous et ajoutez la ligne suivante, simple et efficace à la fiche de poste "cofondateur idéal" : Vous êtes quelqu'un avec qui je m'entends extrêmement bien. #basique

L'aventure entrepreneuriale est aussi rude que passionnante. On n'est jamais trop de "plusieurs" pour se serrer les coudes lorsque le vent souffle de face. Dans ces moments de tension, les caractères s'exacerbent et les compatibilités se font moins évidentes, votre cofondateur doit être quelqu'un avec qui vous pouvez vous passer des épreuves stressantes voire qui vous sublime lors de ces étapes périlleuses.

Photo by Bruno Kelzer on Unsplash


3.  Des visions symbiotiques


Un cofondateur, c'est aussi (et peut-être surtout) un accord sans faille sur les choses qui comptent. Il est absolu que vous et votre cofondateur soyez instinctivement raccords sur vos non-négociables respectifs. Un non-négociable classique concerne la vision que vous avez du projet : si vous fermez les yeux et que vous imaginez ce que sera le projet dans 1 an, dans 5 ans, qu'en est-il ? Quelles activités ? Quelle taille ? Quelle chiffre d'affaires ? Quel(s) territoire(s) ?

Il est essentiel que vous ayez la même vision ou bien des visions qui s'enrichissent mutuellement. Si vous avez en tête un projet hiérarchique avec plusieurs centaines de salariés, votre ami qui ne jure que par l'auto-organisation et la prise de décision en cercle dans des groupes à taille "humaine" n'est peut-être pas le meilleur candidat.

Un thème très lié à la vision du projet mais qu'il est intéressant de souligner est la vision de l'avenir du secteur dans lequel vous vous lancez, si on ne partage pas la même vision de ce que sera le secteur de l'éducation et de la formation dans les années à venir, on ne lance pas ensemble dans l'élaboration d'une plateforme d'éducation en ligne.

La taille espérée du projet, l'échelle à laquelle on pense avoir l'impact qui pour nous est porteur de sens fait souvent partie des non-négociables. N'oublions pas le "rythme" avec lequel on atteint cette fameuse taille. Différentes vitesses n'impliquent pas de prendre les mêmes risques, de s'impliquer autant ou de faire les mêmes sacrifices. Or comme il est ardu de co-fonder une entreprise avec quelqu'un qui n'a pas la même implication et la même capacité à prendre des risques que vous et comme la vitesse de croissance du projet a des conséquences énormes sur ces derniers, il faut absolument être unanime sur celle qu'on souhaite pour notre entreprise commune.

Comme on vient d'en parler, il est essentiel de partir d'une vision commune lorsqu'on se lance dans la co-fondation, mais il ne faut surtout pas se reposer sur cette vision comme si elle était acquise ad vitam aeternam car une vision évolue avec les expériences et les années. Veillez donc à régulièrement partager les évolutions de votre vision avec vos cofondateurs pour augmenter la probabilité de continuer à avoir demain, un rêve commun.


Photo by TETrebbien on Unsplash


Co-fonder un projet qui vous tient à cœur avec quelqu'un est une aventure "extra-ordinaire", quoiqu'il advienne. Le choix du cofondateur est un choix dont dépendront beaucoup d'autres, il est capital que vous preniez le temps de réaliser ce questionnement aussi sincèrement et finement que possible.

Vous savez maintenant quelles sont les grandes étapes à respecter et les grandes questions à se poser pour tracer le portrait-robot de votre cofondateur parfait et d'ainsi augmenter vos chances de réussite dans cette quête de la perle rare.


N'hésitez pas à rajouter vos réflexions, vos idées, vos tips ou bien vos témoignages dans la section commentaire.

Bon courage !

À très bientôt,

Les éthipreneurs.

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 27 mai 2019